Aller au contenu principal

Qui sommes-nous

Depuis près de 30 ans

Notre mission est d’offrir des services d’aide et de consultation à des personnes vivant des difficultés en santé mentale ou toute autre situation de crise.

Contact Richelieu-Yamaska est un organisme sans but lucratif fondé en 1989, qui a pour mission d’offrir gratuitement des services à des personnes de tous âges habitant Saint-Hyacinthe et les environs qui vivent une situation de crise, des difficultés en santé mentale ou toute autre situation de crise :

  • détresse

  • angoisse

  • crise familiale ou de couple

  • séparation

  • deuil

  • idées suicidaires

  • inquiétude pour un proche

Nos services sont disponibles 24h sur 24 et 7 jours sur 7, soit à la ligne de crise, en rencontre ponctuelle ou en suivi de crise de courte durée. Notre service d’hébergement, de courte durée, permet en autres, d’offrir un répit en situation de crise, d’éviter l’hospitalisation, de faire une transition avant le retour à la maison. Nous avons aussi le mandat de sensibiliser et de former la population à la problématique du suicide.

 

 

Historique

Le service de Contact voit le jour à Saint-Hyacinthe en janvier 1987, alors que le système de santé du Québec vit une crise majeure et ne peut répondre aux besoins. Premier service du genre en Montérégie, l’objectif de Contact à l’époque est de développer un service communautaire d’intervention auprès des individus en situation de crise. Son mandat de départ est de donner à ces personnes la possibilité d’être aidés rapidement en vue de leur éviter l’urgence et l’hospitalisation.

L’intervention de crise de première ligne constituait une approche nouvelle en santé mentale. Contact est issu d’une initiative de la Maison Alternative de Développement Humain de Saint-Hyacinthe (MADH) et mis sur pied par Madame Diane Gingras ainsi que par le personnel de MADH. L’équipe du début a travaillé d’arrache-pied pour mettre en place un service de qualité. À l’époque, ils étaient sans bureau, il n’y avait pas de conditions adéquates pour les rencontres, les entrevues et la prise d’appel. Le 14 novembre 1989 a marqué une étape importante dans la vie de l’organisme. L’incorporation de Contact Richelieu-Yamaska lui donnait le titre d’organisme sans but lucratif. Le 1er mai 1990, Contact devient autonome et gère seul ses avoirs et ses prises de position. En 1995, Contact quitte la rue Saint-Antoine, et emménage dans ses locaux actuels de l’avenue Concorde, permettant l’aménagement de lieux plus propices aux interventions et aux rencontres.

Les services n’ont cessé de se bonifier. En novembre 2006, Contact s’ajoute un service d’hébergement. Un premier lit de crise est disponible. Du téléavertisseur et des rencontres dans le milieu au début, jusqu’aux services actuels, le nombre d’intervention n’a cessé d’augmenter, passant de quelques centaines d’intervention en 1989 à plus de 9 400 en 2019. Depuis 30 ans, la mission reste la même, celle d’offrir des services d’aide et de consultation à des personnes de tous âges et ce tout à fait gratuitement

Le territoire desservi est vaste, il comprend :

Acton Vale, Beloeil, Béthanie, La Présentation, McMasterville, Mont-St-Hilaire, Notre-Dame-de-St-Hyacinthe, Otterburn Park, Roxton-Falls, St-André-d’Acton, St-Antoine-sur-le-Richelieu, St-Barnabé, St-Basile-le-Grand, St-Bernard-de-Michaudville, St-Charles-sur-le-Richelieu, St-Damase, St-Denis, St-Dominique, Ste-Christine, St-Hélène-de-Bagot, Ste-Madeleine, Ste-Marie-Madeleine, St-Éphrem-d’Upton, Ste-Rosalie, St-Hugues, St-Hyacinthe, St-Jude, St-Liboire, St-Louis, St-Marc-sur-le-Richelieu, St-Mathieu-de-Beloeil, St-Nazaire, St-Pie, St-Simon, St-Théodore-d’Acton, St-Valérien-de-Milton, Upton.